Le tri des déchets : Pourquoi trier ses...

Le tri des déchets : Pourquoi trier ses...

Le tri des déchets : Pourquoi trier ses déchets ?

Il faut trier ses déchets pour qu’ils puissent être collectés pour le recyclage. Les matériaux récupérés pourront servir à fabriquer de nouveaux objets.
La poubelle ordinaire sert à mettre tout ce qui n’est pas recyclable mais attention il faut penser à …
à apporter à la déchetterie : gravats, batteries, huile de vidange...
à apporter à la pharmacie : les médicaments.
à apporter dans une borne de collecte (au collège ou au supermarché) : les piles usagées

Qu’est-ce que le recyclage ?

Le recyclage consiste à transformer en matière première des déchets pour recréer de nouveaux produits. Il protège l’environnement car il permet d’économiser les ressources naturelles et de réduire les gaz à effet de serre.

Le traitement des déchets Quand les déchets ne sont pas recyclés, ils sont soit enfouis dans le sol, soit incinérés soit stockés dans des décharges .

Et d’autres solutions pour réduire nos déchets :

REPARER Au lieu de jeter nos objets abîmés, on peut les réparer pour qu’ils soient à nouveau utilisés. Par exemple, si notre grille pain tombe en panne à cause du ressort, on peut changer la pièce au lieu de le mettre à la poubelle. Réparer permet d’économiser des matières premières et de l’énergie et d’éviter de polluer.
Il existe la ressourcerie de St Martin de Queyrières (La Miraille) qui peut nous aider à réparer nos objets (« Repair café » une fois par mois) et les revendre ou les redistribuer. On collecte nos objets usagés pour leur offrir une seconde vie (fabrication d’un banc avec d’anciennes chaises…). Des associations comme Emmaüs font aussi la même chose.

REUTILISER Au lieu de jeter les objets dont on ne se sert plus, on peut les donner à des associations ou à des amis. Par exemple, quand on fait du tri dans sa penderie, on peut donner les vêtements qui ne nous vont plus à des associations comme La Croix Rouge, Le Secours populaire ou encore Le fil d’Ariane à Briançon. On peut aussi les déposer dans des conteneurs Relais pour qu’ils soient revendus à bas prix.
On peut aussi réutiliser nos vieux objets en étant créatifs. Par exemple, quand un meuble ne nous plaît plus , on peut lui donner une seconde vie en le repeignant ou en le redécorant ou en changeant les pieds... On peut fabriquer aussi ses meubles à partir de vieux cartons.

EVITER LA SURCONSOMMATION Avant d’acheter de nouvelles choses, il faut se demander si on en a vraiment besoin. Parfois au lieu d’acheter, on peut par exemple louer des outils au lieu de les acheter, de s’en servir rarement et de les oublier au fond d’un placard.
On peut aussi acheter des objets d’occasion dans des brocantes ou des vide-greniers.
Le troc permet aussi d’échanger des objets ou des services.

EVITER LES PRODUITS SUREMBALLES Le suremballage des produits crée beaucoup de déchets. Quand on fait ses courses, il faut éviter d’acheter des produits avec trop d’emballages comme par exemple les paquets de gâteaux avec des emballages individuels. Le mieux est d’acheter ses produits en vrac. On peut prendre son propre panier, ses bocaux en verre ou ses sacs en tissu pour faire ses achats et mettre les aliments.

Le compostage

Le compostage permet de transformer des déchets organiques en engrais naturel : le compost. Ce recyclage naturel s’effectue grâce à l’action des micro-organismes.
Pour faire du compost, on peut utiliser un composteur classique ou un lombri-compost ou faire un tas dans son jardin (choisir un emplacement à l’ombre). A Briançon, des composteurs sont mis à disposition dans la ville ainsi que des bio- seaux pour amener vos déchets. Pourquoi est-ce utile pour protéger l’environnement ?
Faire son compost permet de réduire le volume des ordures ménagères (donc moins de transport, moins de décharges ou d’incinération)
L’engrais naturel produit améliore la fertilité du sol.
Que peut-on mettre dans son compost ?
Les déchets de cuisine comme les épluchures, les coquilles d’œuf, le marc de café, les filtres en papier …
Les déchets de jardin comme le gazon tondu, les feuilles mortes...
Certains déchets de maison comme les cendres, le papier journal, les mouchoirs en papier recyclé…

Recette de compost à faire à la maison
50 % de matières “brunes” (feuilles mortes, brindilles sèches, branches broyées, copeaux de bois et sciure, écorce, paille). Les matières « brunes » sont sèches et dures et se décomposent lentement.
50 % de matières “vertes” (déchets de cuisine et tontes de gazon fraîches). Les matières vertes sont humides et molles et se décomposent rapidement.
Recette :
Alterner les couches de matières brunes et de matières vertes.
Aérer le compost en le remuant pour l’oxygéner et éviter les odeurs et pour mélanger nouveaux apports de déchets et anciens.
Vérifier l’humidité du compost et arroser ou ajouter des déchets humides si nécessaire. Attention si le compost est trop humide, il risque de dégager de mauvaises odeurs et d’attirer les moucherons.
Au bout de 6 mois environ, quand le compost prend une couleur noirâtre et un aspect grumeleux et qu’on ne reconnaît plus les matériaux d’origine, il est prêt à être utilisé pour le jardinage.

Fabriquer du papier recyclé

Quelles sont les différentes étapes ?

Commencer par découper de vieux journaux en bandelettes de 2 à 3 cm de large.
Verser de l’eau chaude dans une bassine et y mélanger les feuilles déchirées.
Attendre 3h pour que le papier se ramollisse puis mixer le tout pour avoir une pâte épaisse.
Prendre un peu de pâte à papier et la diluer avec un peu d’eau. Verser le mélange sur un tamis et laisser égoutter. La feuille de papier prend forme mais elle est très fragile car elle contient encore beaucoup d’eau.
Poser le tamis sur une serviette pour absorber l’eau puis passer un rouleau dessus. Quand l’eau ne s’écoule plus, retourner le tamis pour déposer la feuille sur une serviette.
Laisser sécher la feuille quelques heures
Votre papier recyclé est prêt

Pensez aussi à fabriquer vos cahiers de brouillons à partir des feuilles de cahier non utilisées ou de feuilles utilisées d’un seul côté !
Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas…
La réduction des déchets se pratique au quotidien !